La dette de la France a atteint 93,4% du PIB au deuxième trimestre

La dette de la France a augmenté de 41,9 milliards d’euros au deuxième trimestre, selon des chiffres publiés par l’Insee, vendredi 27 septembre. Celle-ci s’établissait à 1912,2 milliards d’euros, fin juin. L’Insee a par ailleurs confirmé le rebond déjà annoncé en août de 0,5% du produit intérieur brut (PIB) français au deuxième trimestre.
L’économie française est bien sortie de la récession avec un rebond de 0,5% de son produit intérieur brut au 2e trimestre, selon les chiffres publiés ce vendredi par l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee).
Parallèlement, la dette publique de la France a continué de grimper pour s’établir à 1912,2 milliards d’euros à la fin du mois de juin, soit 93,4% du PIB. La dette de l’Etat a augmenté de 41,8 milliards d’euros sur le trimestre pour s’élever à 1.519,0 milliards, précise l’Insee dans un communiqué.
Un recul de la consommation
«Outre la dette de l’Etat, la dette publique au sens de Maastricht inclut celles des administrations de sécurité sociale (213,6 milliards fin juin), des administrations publiques locales (169,7 milliards) et des organismes divers d’administration centrale (9,9 milliards)», précise Reuters.
Par ailleurs, après avoir augmenté en juillet, les dépenses de consommation en biens des ménages ont reculé en août de 0,4% en volume. Un recul que l’Insee explique par une «nouvelle diminution des dépenses alimentaires et en énergie».