Un prêt pour un rachat de soulte

Nombreux décident d’opter pour un prêt afin de financer un rachat de soulte, que faut-il savoir et que faut-il préparer pour cela ?

Faire le point sur ses finances

Le rachat de soulte permet à l’un des propriétaires de racheter les parts des autres indivisaires d’une propriété. Dès lors qu’on pense à entreprendre un rachat de soulte, le premier réflexe se trouve d’en connaître le montant précis. Voici donc les étapes pour déterminer le montant du rachat :

  • Demander une attestation de valeur par une agence immobilière ou un notaire qui permet aussi une estimation de la propriété
  • Vérifier sur le tableau d’amortissement le montant restant du capital à payer après la dernière mensualité

Ensuite, il faut savoir que le calcul du montant diffère selon si une quote-part est émise ou non. Dans le cas où une quote-part est émise, les parts de chaque indivisaire sont différents et le calcul s’effectue selon la quote-part de chacun.

Une fois le montant du rachat de soulte déterminé, il est important de faire un état de vos finances. Car la partie prêteuse n’y manquera pas. Il vous faut connaître le total de votre revenu mensuel net.

NB : Si le rachat de soulte se trouve issu d’un divorce comme indiqué sur cette page d’information, le calcul du revenu mensuel moyen dépend de la pension alimentaire : c’est un revenu complémentaire pour la personne à qui elle est versée et une charge pour celle qui la verse.

Les démarches nécessaires pour le prêt

Dès lors que vous pensez à un prêt, évaluez vos chances de l’obtenir pour le rachat de soulte. Pour réaliser un bon estimatif voyez les points suivant :

  • Etablir le total de toutes vos charges incluant les mensualités de vos crédits en cours s’il y en a
  • Voir votre taux d’endettement qui dépend du montant de vos mensualités en cours. Vous avez une chance d’espérer obtenir le prêt si votre taux d’endettement ne dépasse pas les 33%

Pour le prêt de rachat de soulte il faut se rapprocher de votre banque et en même temps consulter divers établissement. Il est beaucoup plus intéressant d’entreprendre une comparaison. Ainsi on doit vérifier chaque condition pour ces différents établissements afin de pouvoir entamer une négociation sur divers points et bénéficier de la meilleure offre. Lorsque vous avez décidé de l’établissement à approcher vous pouvez alors commencer à préparer les documents nécessaires à la demande. Des documents comme une copie : du certificat de propriété, de l’attestation de valeur, des 3 derniers bulletins de paie, d’un prêt immobilier déjà en cours, de l’acte de notarié concernant la quote-part des indivisaires s’il y en a, du jugement de divorce si telle est la situation.

Add Comment