Comment définir cette addiction au travail ?

Le terme « workaholic » définit l’addiction au travail d’une personne. Difficile à cerner et pourtant réelle, cette dépendance touche les deux sexes. Les manifestations diffèrent selon chaque individu. De fait, elle entraîne des maladies, du stress, un épuisement professionnel, et même la dépression des proches. Un workaholic peut s’avérer dangereux pour lui-même, pour son entourage mais aussi pour son entreprise. Mais comment savoir si une personne est workaholic ?

Comment reconnaître une addiction au travail ?

L’addiction au travail se traduit par le fait de s’investir émotionnellement et matériellement dans le travail. Un workaholic est un travailleur compulsif qui s’inflige des pressions sans raisons véritables. Il consacre tout son temps à son travail et est très exigeant sur la qualité. Il agit pour combler ses besoins financiers, atteindre ses objectifs professionnels, prouver ou se prouver qu’il est capable de réussir, assurer son statut au sein de l’entreprise. il s’identifie également par son inaptitude à déléguer son travail. Le workaholic anorexique figure dans cette catégorie. C’est un perfectionniste qui repousse son travail à plus tard afin d’être plus performant.

L’environnement familial : un facteur de l’addiction au travail ?

L’environnement familial peut favoriser le développement d’un comportement workaholic. Une insatisfaction ou une déception au sein de la cellule familiale peut pousser un individu à se réfugier dans son travail. Il déprécie alors les membres de sa famille, pensant que ceux-ci ne sont plus à la hauteur de ses espérances Dans sa course, il risque d’entraîner ses proches et lui-même dans un cercle vicieux.. Il refuse lui-même d’accepter les rôles imposés à chaque membre de la famille. Quant aux conjoint(es) et aux enfants des workaholics, ils se sentent négligés, voire ignorés.

Les risques que peuvent entraîner cette addiction

Les conséquences du comportement workaholic diffèrent selon les individus. Le syndrome d’épuisement professionnel ou burn out peut survenir. Ce processus s’associe à une diminution du sentiment d’accomplissement personnel, un sentiment de dépersonnalisation et même un épuisement émotionnel. Des conséquences physiques comme les migraines, les ulcères, les allergies, les reflux gastriques ou le surpoids peuvent aussi apparaître. Puisqu’un workaholic néglige souvent sa santé, il peut être sujet à des maladies évolutives, ainsi qu’au stress. Cette addiction ne peut malheureusement pas être traité par l’abstinence au travail.

 

New: Pensez à vous protéger  avec la meilleure mutuelle du marché. Utilisez notre comparateur de mutuelle santé.

Add Comment