Conditions de couverture de l’assurance maternité

Durant la période de congé maternité, vous bénéficierez d’un remboursement et recevrez des indemnités journalières, que vous soyez salarié ou non. Dans le cas où vous n’êtes pas assurée, vous devez être l’épouse légitime ou la fille à charge d’une personne assurée. Vous pouvez aussi en jouir si vous êtes divorcée ou veuve d’une personne assurée depuis moins d’un an. En outre, la sécurité sociale vous couvrira si votre mari cherche une première expérience professionnelle (inscrit à l’ANPE) afin de subvenir aux besoins de sa famille ou s’il a fait son service militaire, même s’il n’est pas assuré.

Frais médicaux remboursés : quels sont-ils ?

Une grande majorité des frais médicaux est prise en charge par la sécurité sociale. Il y a par exemple les examens pré et post natals obligatoires que la mère doit passer et que ceux du nourrisson. L’examen facultatif du père de famille, l’hospitalisation, les 8 séances de préparation à l’accouchement et les 10 séances de rééducation du périnée (faites par un médecin ou une sage-femme et un kiné) sont également concernés.

Comment jouir de l’assurance maternité ?

La première chose à faire, c’est de déclarer la grossesse avant la fin de la 14e semaine de gestation. Un document est à remplir afin de bénéficier des droits liés à la grossesse. Ensuite, il faut avertir l’employeur par le biais d’une lettre de recommandation avec un avis de réception pour bénéficier du congé maternité. Il est aussi important de joindre un certificat médical et d’adresser le tout à la caisse de sécurité sociale. En remplissant parfaitement les demandes de l’assurance maladie sociale, votre petite famille jouira des remboursements occasionnés lors de la grossesse.

 

Information: Utilisez notre comparateur pour trouver la meilleure mutuelle. Economisez sur vos dépenses santés avec votre mutuelle idéale.

Add Comment