La france mauvaise élève de l’apprentissage de l’anglais de l’Europe

Les années se succèdent et toujours aucune amélioration à l’horizon… La France s’obstine à demeurer dans les rangs des mauvaises élèves de l’Europe dans le cadre de l’apprentissage de la langue de Shakespeare. Sur les 24 pays du classement, elle occupe la 21e place. Par rapport à aux pays de l’Union européenne, elle se retrouve en dernière position. Le verdict rendu par « Education First » (EF) est sans appel.

L’entreprise suédoise leader dans l’enseignement des langues vient en effet de publier la quatrième édition de son « Indice de compétence en anglais » (EPI). Il s’agit de l’étude la plus importante au monde concernant l’apprentissage de l’anglais, réalisée auprès de 750 000 adultes, un échantillon représentatif des habitants d’une soixantaine de pays. L’indice repose sur 3 critères, dont l’expression orale, la compréhension écrite et l’aptitude grammaticale et orthographique à l’écrit.

Au cours de l’étude, l’EF a pu constater que la France ne fait aucun progrès. Elle se retrouve au même niveau (assez moyen), alors que des pays comme la Pologne ou l’Espagne ont contribué à l’amélioration manifeste de leur niveau, en accomplissant des avancées extraordinaires. Des pays économiquement comparables comme l’Autriche, les Pays-Bas, l’Allemagne ou l’Espagne devancent ainsi la France dans cette course à l’apprentissage de la langue anglaise.

A noter que EF est présente au niveau international. Elle offre des séjours linguistiques en immersion pour adolescents et adultes.

Source

Add Comment