Qui peut pratiquer l’orthodontie ?

Les chirurgiens dentistes ayant obtenu un diplôme en orthopédie dento-faciale (ODF) ainsi que les médecins stomatologistes ayant reçu une qualification en orthopédie dento-maxillo-faciale (ODMF) sont habilités à pratiquer l’orthodontie. Ces spécialistes de l’alignement dentaire gèrent généralement deux types de problèmes : les malocclusions concernant les rapports inter-dentaires et les anomalies maxillo-faciales liées à certaines dysfonctions (respiration, phonation, para-fonctions, déglutition…). Les moyens techniques utilisés au dépendent de l’âge des patients. Pour les 8-10 ans, un appareil mobile permet de guider la langue et de corriger la dentition. A partir de 12 ans, un appareil multibague est recommandé pour remettre les dents en place. Dans le cas d’un adulte, l’orthodontie linguale, plus discrète, est indiquée. Il est à noter que près de 2 000 spécialistes pratiquent l’orthodontie en France.

L’orthodontie est-elle aussi intéressante ?

L’orthodontie est désignée comme le culte de la dentition parfaite. Elle fait beaucoup d’adeptes auprès des adolescents, mais aussi des adultes. Et pourtant, le prix à payer est fort puisqu’un tel traitement est extrêmement onéreux et peut avoir des effets désastreux sur le corps. De fait, un appareillage classique (bague en résine, métal, céramique) coûte entre 3 200 et 4 800 euros, un aligneur mobile jusqu’à 6 000 euros, et un appareillage linguale jusqu’à 8 000 euros. Il est méconnu que le redressement de dents peut générer des malocclusions ou une dysfonction de la mastication, la survenue du syndrome algo-dysfonctionnel de la mandibule, l’apparition d’acouphène, ainsi que des problèmes de dos et de nuque. Les traumatismes peuvent parfois être irréversibles. L’orthodontie fonctionnelle serait une démarche plus holistique et plus douce pour rectifier les dents. Elle repose sur la pose d’appareillage amovible dès 6 ans.

Les traitements d’orthodontie sont-ils remboursés ?

De fait, la prise en charge et le remboursement des traitements d’orthodontie par la sécurité sociale est à hauteur de 100 %. Les frais engagés pour un traitement d’orthodontie est d’environ 500 euros pour un semestre. La sécurité sociale rembourse 193,50 euros. La mutuelle couvre environ entre 250 et 400% des dépenses. Pour bénéficier d’une couverture totale, il faut que la caisse d’assurance maladie donne un accord préalable tous les 6 mois durant la durée du traitement. En outre, le traitement doit être réalisé avant les 16 ans. Autrement, le patient aura à s’acquitter de la totalité des frais.

 

Flash info: Pensez à vous protéger  avec une bonne mutuelle. Testez notre comparateur mutuelle santé.

Add Comment